ALENTOURS

LA PROVINCE DE GUELMIM

La province de Guelmim est depuis 2015 une vision à dominante rurale de la région. Avant la province faisait partie de la région Guelmim Es Smara. Elle tire son nom du chef-lieu . Un ensemble d’oasis et de palmeraies se répartit à travers l’espace géographique de cette province, entre autres celles d’Asrir, de Tighmert, de Taghjirit et enfin celle d’Ifrane Anti-Atlas. La province est composée de 2 municipalités et 18 communes rurales

Municipalités:
Guelmim et Bouizakarne

Communes rurales:
Abaynou , Aday , Aferkat, Ait Boufoulen , Amtoudi Asrir, Echtea El Abied, Fask, Ifrane Anti-Atlas, Labyar, Laksabi Tagoust, Ras Oumlil, Tagant, Taghjijt, Taliouine Assaka, Targa Wassay, Tiglit, Timoulay

La Population en 2014:
186832 Habitants

Acces
Marrakech – Guelmim 431 km
Agadir – Guelmim 200 km
Ouazarzate – Guelmim 546 km
Sidi Ifni – Guelmim 57 km
Tarfaya – Guelmim 342 km
Laâyoune _ Guelmim 441 km
Dakhla – Guelmim 969 km

LIEUX LES PLUS IMPORTANTS

Guelmim
Aussi nommée la «Porte du Sahara» est située à 200 km au Sud d’Agadir et à 130 km au nord de Tan-Tan. Autrefois une étape incontournable sur la route des caravanes pour Tombouctou, la ville est devenue aujourd”hui un lieu important de commerce et d’échange entre la population sédentaire et les nomades du désert. L’hassanya, le langage sahraoui commence à y être largement parlé. L’agriculture et ‘élevage constituent la principale activité économique de la région.

Bouizakarn
Le nom en tamazight signifie « lieu à cordes». La ville située au pied de l’Anti-Atlas, à 160 km au sud d’Agadir et à 40 km de Guelmim, est le carrefour pour aller vers l’est direction Taghjlit, Akka, Tata, Foum Zguid et les grandes dunes de Chegaga où vers le sud direction Guelmim, Tan Tan, Dakhla et Lagouira. Ancien chef-lieu pendant la période du protectorat français, Bouizakarn dispose aujourd’hui du plus important regroupement de casernes militaires de la région.

Ifrane Anti-Atlas
(Atlas Saghir) Le village, situé à 10 km de Timoulay sur la route de Tafraout, connaissait l’une de présence juives la plus importante, vielle de plus de 2300 ans du Sud Maroc. A l’époque le village avait même été nommé Petit Jérusalem.

On peut encore voir au bord de l’oued les ruines de la Mellah, qui héberge ait 600 personnes. A ce jour il y a toujours des nécropoles et des grottes qui ne sont pas explores. Aujourd’hui les activités principales sont le commerce, l’agriculture, surtout celle de l’olivier et des dates et l’élevage des caprins.

JOURS DE SOUKS (MARCHÉS)

Guelmim – AMHAYRICH souk de Dromadaire – Samedi
Sidi Ifni – Dimanche
Ifrane Anti-Atlas – Dimanche
Taghjiijt – Mercredi
Bouizakarn – Vendredi

HISTOIRE ET CULTURE

L’origine de l’appellation serait « Aguelmin » qui est un mot amazigh qui signifie « présence de l’eau » cette eau qui servait pour les caravanes transsahariennes. La création de la ville est liée au commerce qui est une activité très enracinée dans la vallée de l’Oued Noun et remonte au Moyen-âge.

ARTISANAT

La province de Guelmin est connue par son artisanat qui reflète les coutumes et traditions des habitants de la région. Ainsi les filières dominantes sont: La bijouterie, l’utilisation des métaux précieux est le fruit de traditions et de techniques très anciennes

La maroquinerie traditionnelle dans la Province de Guelmim permet la confection et l’ornementation d’articles à base de peaux de chèvres appréciées et utilisées pour leur souplesse Le bois, la boissellerie artisanale permet la fabrication à partir du bois d’ajdari ou de l’acacia (talh) des instruments utilitaires et des objet décoratifs.

La couture traditionnelle, un soin particulier, une habileté et la patience sot les atouts nécessaires pour la pratique de cet art qui confère éclats et chaleur aux objets et produits les plus familiers dans la région.